exFAT

exFAT (Extended File Allocation Table) est un système de fichiers propriétaire Microsoft, conçu essentiellement pour les mémoires flash.

Il permet de dépasser la limite de 4 Gio par fichier de FAT32. Comme les autres FAT, il est accessible à tous en lecture et écriture.

Il est protégé d'une destruction de la table d'allocation des fichiers pouvant survenir lors d'un arrêt sauvage de l'ordinateur A CONDITION DE DISPOSER DU BON LOGICIEL.

support du transaction-safe FAT (TFAT) file system ou système de fichiers à transactions (modifications) sécurisées de la table d’allocation des fichiers (fonctionnalité optionnelle introduite dans WinCE). En résumé, les métadonnées de la TFAT – ou pour traduire FAT (table d’allocation des fichiers) à transactions sécurisées – sont protégés contre les interruptions survenant lors de la modification d’un fichiers en ne sauvegardant les modifications que si celles-ci arrivent à leur terme, particulièrement utile dans le cas de support de stockage amovibles pouvant être retirés à tout moment ; pour cela les modifications des fichiers ou répertoires non terminées sont effectuées dans des clusters séparés alloués dans une des copies de la FAT, et les nouveaux clusters référencés ne remplacent les anciens que lors de la fin de la transaction, pour synchroniser les copies de la FAT ; en cas de problème, les données de la copie de la FAT de travail sont ignorées en y libérant les clusters temporaires des transactions non terminées.
En date de février 2019, Linux ne sait pas réparer ce système de fichiers (cf. man exfatfsck). Donc, à moins d'avoir Windows installé dans la même machine, le format exfat ne convient pas à une partition interne.
Les windows récents ne savent pas accéder à une partition FAT32 de taille supérieure à 32768 MO.

Pour que vos clefs USB, cartes mémoire et autres périphériques utilisant le système de fichiers exFat soient montés automatiquement dès leur branchement et pour pouvoir les reformater, il faut installer les paquets exfat. installez les paquets exfat-utils et exfat-fuse.

sudo apt-get install --reinstall -y exfat-fuse  exfat-utils

Si vous avez un support (disque, clef ou carte-mémoire) sans table de partitions, il faut d'abord créer la table de partitions puis une partition.
Lancez GParted : éditeur de partitions ou, si vous utilisez Kubuntu ou KDE Neon, KDE Partition Manager.
Choisissez avec certitude le bon /dev/sdX - en cas de doute, demandez sur le forum - puis
> menu "Périphérique" puis "Créer une table de partitions"

Ensuite il va falloir créer la partition puis la formater.

ATTENTION !!! les données présentes seront effacées.

Pour une carte-mémoire que vous destinez à votre caméscope ou à votre appareil photo, le mieux, et de loin, est de procéder depuis ces appareils.

Ubuntu version 18.04

S'assurer d'avoir compris les enjeux de l'avertissement en haut de page.
a) Pour une carte-mémoire, voir ci-dessus.
b) Pour une partition de disque interne :

Pour une partition de disque interne, procédez depuis le Windows de la même machine ou abstenez-vous si vous ne savez pas exactement ce que vous faites.

Puis, en ayant redémarré Ubuntu, vous pourrez vérifier avec le gestionnaire de disques que le bouton "monter au démarrage du système", si c'est votre souhait, soit bien coché.

Pensez à faire vérifier la partition périodiquement par Windows.

c) Pour une partition de disque externe
Il reste possible de formater en exfat avec la même méthode que pour les versions d'Ubuntu inférieures à la 17.10.
Ou bien utilisez l'application DISQUE, créez une partition s'il n'y en a pas encore (à condition que la partition soit parmi les 31 premières du disque), choisissez l'option autre et choisissez exfat. Exemple en image.

Si l'application disques se révèle incapable de créer la partition EXFAT (accès aux derniers secteurs du disque), essayer de créer une partition NTFS afin de vérifier qu'il a la même erreur. Le palliatif sera d'utiliser GPARTED pour fabriquer la partition NTFS puis de lancer l'application disques pour lui demander de transformer la partition NTFS en partition EXFAT important
Pensez à faire vérifier la partition périodiquement par Windows ou par la commande suivante:
sudo fsck /dev/sdXN
fsck de util-linux 2.31.1
exfatfsck 1.2.8
Checking file system on /dev/sda15.
File system version           1.0
Sector size                 512 bytes
Cluster size                 32 KB
Volume size                6082 MB
Used space                 6082 MB
Available space              64 KB
Totally 73 directories and 784 files.
File system checking finished. No errors found 

.

Ubuntu version 17.10

Utilisez l'application DISQUE, créez une partition s'il n'y en a pas encore, choisissez l'option personnalisée et tapez les caractères exfat à la place de btrfs qui est proposé.

Ubuntu inférieur à la version 17.10

Pour formater en exfat la partition numéro N d'un support /dev/sdX à partir d'Ubuntu,
a) Utilisez gparted ou partitionmanager pour créer une partition non formatée. N'oubliez pas de valider.
b) Fermez gparted / partitionmanager et attendez quelques secondes.
c) Formatez en ligne de commande :

sudo mkexfatfs -n MonEXFAT /dev/sdXN

en remplaçant avec certitude X et N par les bonnes valeurs.

ATTENTION !!! Bien vérifier les valeurs X et N juste avant les opérations, sous peine de perdre des données ailleurs !

À la place de MonEXFAT, vous pouvez mettre une autre étiquette, jusqu'à quinze caractères.

Pour vous épargner des tracas ultérieurs, évitez les espaces, les caractères accentués, cédilles et autres signes diacritiques.

Pour une clé USB

Faire un essai permettant de vérifier que la fonctionnalité de mise à jour différée de la FAT est bien opérationnelle. Une idée pour cette réalisation:

En mode graphique, prendre un très gros fichier en copier/coller. Lorsque la copie est à moitié faite, débrancher sauvagement le câble USB. L'application va se planter avec un message d'erreur de ´splicing'. Il faut rebrancher la clé, attendre que la partition soit remontée et recommencer l'action de copier. Attention le fichier sortie existe déjà mais sa taille est de 0 octet.

La copie des fichiers se fait via un fichier "tampon" dont le nom est du style .goutputstream-XXXNXX. Cela est visible en ouvrant une autre session lors d'une copie de gros fichiers.

En mode ligne de commande, c'est la même démarche mais la session terminal est totalement incapable de se stopper ( erreur entrée/sortie). Il faut la fermer puis en ouvrir une autre après le rebranchement de la clé.

Pendant ces essais, il est possible que la partition ne puisse plus se monter.

Pour un disque dur externe

Faire un essai permettant de vérifier que la fonctionnalité de mise à jour différée de la FAT est bien opérationnelle. Une idée pour cette réalisation:

Faire seulement en mode terminal avec la commande cp -ruv . Débrancher pendant une copie d'un gros fichier. Quitter la session. Rebrancher. Remonter la partition. Réouvrir un terminal et relancer la commande.

Lorsque vous aurez fait ceci une dizaine de fois, cela sera le moment de supprimer les dix fichiers dont la taille sera indiquée à zéro et de faire une onzième fois la commande de copie.

Pour une partition d'un disque dur interne

Faire un essai permettant de vérifier que la fonctionnalité de mise à jour différée de la FAT est bien opérationnelle. Une idée pour cette réalisation:

Faire seulement en mode terminal avec la commande cp -ruv d'un très gros fichier. Ouvrir une autre session afin de visualiser l'agrandissement du fichier de sortie. Lorsqu'il a atteint une taille de 50% environ, appuyer sur la touche de mise sous tension pendant 5 secondes environ afin de provoquer un arrêt hors contrôle applicatif. Rebooter. Remonter la partition et constater que la taille du fichier est revenue à zéro.

Ne pas oublier fsck

a@a:~$ sudo fsck /dev/sdXN 
fsck de util-linux 2.31.1
exfatfsck 1.2.8
Checking file system on /dev/sdb4.
File system version           1.0
Sector size                 512 bytes
Cluster size                128 KB
Volume size                 342 GB
Used space                  342 GB
Available space               0 bytes
Totally 80251 directories and 533268 files.
File system checking finished. No errors found.

Gestion de la partition

Windows et l'application disques de ubuntu ne savent pas déplacer la partition ni changer sa taille.

L'application gparted de ubuntu sait déplacer, si besoin, la partition sans pouvoir changer sa taille.

========================================
Déplacer /dev/sdb4 vers la gauche  05:56:20    ( SUCCÈS )
     	
calibrer /dev/sdb4  00:00:00    ( SUCCÈS )
     	
chemin : /dev/sdb4 (partition)
début : 260044800
fin : 976773119
taille : 716728320 (341.76 Gio)
vérifier le système de fichiers sur /dev/sdb4 et corriger les problèmes (si possible)    ( N/D )
     	
la vérification n’est pas disponible pour ce système de fichiers
agrandir la partition de 341.76 Gio à 409.76 Gio  00:00:23    ( SUCCÈS )
     	
ancien début : 260044800
ancienne fin : 976773119
ancienne taille : 716728320 (341.76 Gio)
nouveau début : 117440512
nouvelle fin : 976773119
nouvelle taille : 859332608 (409.76 Gio)
déplacer le système de fichiers vers la gauche  05:55:44    ( SUCCÈS )
     	
utilisation d'un algorithme interne
copier 341.76 Gio
déterminer la taille de bloc optimale
     	
copie de 16.00 Mio en utilisant une taille de bloc de 1.00 Mio  00:00:00    ( SUCCÈS )
     	
16.00 Mio sur 16.00 Mio copiés
0.551058 secondes
copie de 16.00 Mio en utilisant une taille de bloc de 2.00 Mio  00:00:01    ( SUCCÈS )
     	
16.00 Mio sur 16.00 Mio copiés
0.74255 secondes
copie de 16.00 Mio en utilisant une taille de bloc de 4.00 Mio  00:00:01    ( SUCCÈS )
     	
16.00 Mio sur 16.00 Mio copiés
0.825982 secondes
copie de 16.00 Mio en utilisant une taille de bloc de 8.00 Mio  00:00:01    ( SUCCÈS )
     	
16.00 Mio sur 16.00 Mio copiés
0.824333 secondes
copie de 16.00 Mio en utilisant une taille de bloc de 16.00 Mio  00:00:00    ( SUCCÈS )
     	
16.00 Mio sur 16.00 Mio copiés
0.596223 secondes
la taille optimale de bloc est 1.00 Mio
copie de 341.68 Gio en utilisant une taille de bloc de 1.00 Mio  05:55:41    ( SUCCÈS )
     	
341.68 Gio sur 341.68 Gio copiés
341.76 Gio (366964899840 octets) copiés    ( SUCCÈS )
réduire la partition de 409.76 Gio à 341.76 Gio  00:00:13    ( SUCCÈS )
     	
ancien début : 117440512
ancienne fin : 976773119
ancienne taille : 859332608 (409.76 Gio)
nouveau début : 117440512
nouvelle fin : 834168831
nouvelle taille : 716728320 (341.76 Gio)
messages de libparted    ( INFO )
     	
La (les) partition(s) 4 a (ont) été écrite(s) sur /dev/sdb, mais impossible d'informer le système des changements, sans doute à cause de son (leur) utilisation. Ainsi, les anciennes partitions restent en usage. Vous devriez redémarrer maintenant avant d'effectuer d'autres changements.
La (les) partition(s) 4 a (ont) été écrite(s) sur /dev/sdb, mais impossible d'informer le système des changements, sans doute à cause de son (leur) utilisation. Ainsi, les anciennes partitions restent en usage. Vous devriez redémarrer maintenant avant d'effectuer d'autres changements.
________
sudo fsck /dev/sdb4
fsck de util-linux 2.31.1
exfatfsck 1.2.8
WARN: volume was not unmounted cleanly.
Checking file system on /dev/sdb4.
File system version           1.0
Sector size                 512 bytes
Cluster size                128 KB
Volume size                 342 GB
Used space                  324 GB
Available space              17 GB
Totally 80251 directories and 533234 files.
File system checking finished. No errors found.
  • exfat.txt
  • Dernière modification: Le 09/04/2019, 01:09
  • par 37.164.221.91