Ceci est une ancienne révision du document !


Ubuntu 10.10 (« The Maverick Meerkat »)

Version en développement
Le présent document traite d'une version de développement d'Ubuntu. Le contenu de ce document peut beaucoup varier jusqu'à la publication stable d'Ubuntu 10.10, le 10 octobre 2010, et les informations suivantes peuvent être obsolètes ou reportées à des versions ultérieures. Utiliser une version de développement d'Ubuntu n'est pas recommandé et devrait être laissé aux développeurs et testeurs dans des environnements de tests seulement.

Capture d'écran d'Ubuntu 10.10, affichant Gwibber, le client de réseaux sociaux

Ubuntu 10.10 (nom de code : The Maverick Meerkat) sera la treizième version d'Ubuntu. Son développement s'échelonne sur six mois, jusqu'à sa publication en tant que version stable le 10 octobre 2010. Le choix de cette date de publication se veut un hommage à la culture geek qui anime une grande partie de la communauté des développeurs et des utilisateurs d'Ubuntu et de GNU/Linux : 101010 est la conversion en binaire du nombre « 42 », qui est la réponse à « la grande question sur la vie, l'univers et le reste ».

À propos du nom de code de développement

Mark Shuttleworth, le fondateur d'Ubuntu, a annoncé le nom de code The Maverick Meerkat (le suricate non-conformiste ou rebelle) dans son blog, le 2 avril 2010. Il y explique qu'Ubuntu 10.10 est une version apportant de nombreux changements, plus osés que ceux appliqués dans la précédente version, se séparant de la robustesse de son parent : si l'opportunité de changements drastiques mais fort bénéfiques se présentent, ils seront intégrés dans cette nouvelle cuvée. De plus, Ubuntu 10.10 sera encore plus «Social from the Start» : l'interconnexion entre les applications elles-mêmes et entre les applications et les services de Web sociaux se feront sentir davantage. Le nom de code The Maverick Meerkat représente ces nouvelles orientations.

Plusieurs nouveaux arrière-plans sont proposés dans Ubuntu 10.10.

Peaufinement de l'identité visuelle

Avec la précédente version, Ubuntu avait fait peau neuve en se dotant d'une toute nouvelle identité visuelle. Les thèmes par défaut Ambiance et Radiance ont été légèrement modifiés dans Ubuntu 10.10, pour un plus beau rendu. Les dégradés sont plus fins, des nouvelles animations de progression sont introduites et les boutons sont moins grossiers.

Le jeu d'icônes est aussi quelque peu modifié : des nouvelles icônes pour les flèches de direction dans le gestionnaire de fichiers Nautilus, une icône retravaillée pour les dossiers personnels, et des nouvelles icônes pour des matériels tels le Droid de Motorola, l'iPod Touch d'Apple et le disque dur.

Enfin, 17 nouveaux papiers-peints sont fournis par défaut dans Ubuntu 10.10. Parmi les choix, il y en a pour satisfaire toutes vos envies de personnalisation – des magnifiques scènes de la nature aux papiers-peints abstraits, il y en a pour tous les goûts!


Un processus d'installation retravaillé

Le processus d'installation est retravaillé pour vérifier les conditions idéales d'installation.

Les étapes du processus d'installation ont été ré-étudiées afin de rendre la tâche plus agréable et plus efficace.

Désormais, l'installateur s'assure que les conditions recommandées pour accomplir l'installation d'Ubuntu (le disque dur de l'ordinateur dispose d'assez d'espace libre, l'ordinateur est relié à une source stable de courant et une connexion à Internet est fonctionnelle) sont remplies. Dans le cas contraire, des messages d'avertissement sont affichées pour que l'utilisateur corrige la situation.

Quelques options supplémentaires ont été ajoutées au processus d'installation. Ainsi, l'utilisateur peut installer des logiciels propriétaires (Flash Player, pilotes propriétaires) ou pouvant poser des problèmes légaux (codec MP3 libre, légal en Europe mais pas aux USA), durant le processus d'installation. De plus, le téléchargement automatique des mises à jour durant le processus d'installation devient optionnel, accélérant ainsi l'installation d'Ubuntu pour ceux qui préféreraient installer les mises à jour plus tard. Ces options sont toutes deux en opt-in : l'utilisateur doit valider ces options pour qu'elles soient prises en compte par l'installateur.

Le partitionnement est aussi revu, afin qu'il soit plus intuitif. Des étapes du processus d'installation, comme la sélection de l'emplacement géographique, les informations de connexion à un réseau sans-fil, les informations d'identification de l'utilisateur et de l'ordinateur, ont été déplacées après le partitionnement, faisant en sorte que l'installation démarre et se conclue plus rapidement.


Logithèque remaniée

La Logithèque est remaniée.

La Logithèque a été mise à jour avec un nouvel habillage et des nouvelles rubriques, comme "Sélection" et "Quoi de neuf?" pour présenter des applications en vedette. La description des logiciels a aussi été retravaillée. Les greffons pour les logiciels les plus populaires sont offerts dans les pages de descriptions de ces programmes. Enfin, une fois installés, la Logithèque vous informe où se trouve le raccourci de votre nouvelle application dans vos menus.

Les premiers logiciels payants font leur apparition dans cette nouvelle mouture de la Logithèque, et un historique de vos installations est disponible.

L'installation de paquets hors-dépôts est désormais aussi gérée par la Logithèque.


Nouveaux logiciels et mise à jour

Shotwell devient le gestionnaire de photothèque par défaut dans Ubuntu 10.10.

Ubuntu
  • GNOME est mis à jour vers la version 2.32;
  • la version 3.6.9 du navigateur web Firefox est installée par défaut;
  • le gestionnaire de photothèque Shotwell remplace F-Spot;
  • le gestionnaire de courriels Evolution 2.30 opère plus rapidement que dans les versions précédentes;
  • le menu audio (sound menu) est retravaillé pour inclure des fonctionnalités du gestionnaire audio Rhythmbox;
  • Gwibber, le client de réseaux sociaux, a été mis à jour pour prendre en charge les nouvelles méthodes d'authentification de Twitter.


Ubuntu Netbook Edition

La nouvelle interface Unity pour UNE

  • La nouvelle interface Unity est présente par défaut. La barre Globalmenu fait partie de l'interface par défaut. Un vrai calendrier est disponible avec l'indicateur de temps et date.
  • Le gestionnaire de photothèque est désormais Shotwell;
  • Evolution Express est disponible et convient mieux aux interfaces de netbooks.


Kubuntu
  • La version bêta de Kubuntu inclut la plate-forme et les applications KDE 4.5.0. La récente publication 4.5.1 sera proposée pour la version finale de Kubuntu;
  • Les images Netbook et Poste de travail de Kubuntu sont fusionnées, incluant donc à la fois les interfaces Plasma Desktop et Plasma Netbook. La présentation appropriée à votre machine sera sélectionnée à votre connexion, et vous pouvez choisir votre proptre interface dans System Settings;
  • Plasma Netbook contient désormais Global Menu par défaut;
  • Le nouveau navigateur par défaut est Rekonq, basé sur Qt Webkit;
  • Le nouveau gestionnaire d'applications Bluetooth Bluedevil est installé par défaut;
  • Le gestionnaire de sons par défaut est PulseAudio, pour correspondre aux autres éditions de la famille Ubuntu;
  • Les mises à jour de KPackageKit apportent une interface plusieurs nouvelles fonctionnalités;
  • L'installateur (Ubiquity) a une interface révisée. Comme pour Ubuntu, l'installation commence dès la phase de partitionnement.
Xubuntu
  • Xfce4 a été mis à jour à la version 4.6.2, corrigeant plusieurs bogues et mettant à jour les programmes utilisés dans Xubuntu;
  • Xubuntu inclut des nouvelles applications par défaut : Parole (lecteur multimédia) remplace Totem, Xfburn (gestionnaire de gravure) remplace Brasero, et xfce4-taskmanager (gestionnaire de tâches) remplace Gnome-Task-Manager.
Edubuntu
  • Gnome Nanny, un filtre parental, est inclus par défaut;
  • Un nouveau fond d'écran aux couleurs d'un tableau périodique est fourni;
  • Un mode d'installation OEM est disponible.
Autres variantes
  • Ubuntu Studio inclut des avancées dans l'interaction entre PulseAudio et JACK;
  • Mythubuntu profite de MythTV 0.23.1 et d'un nouvel outil de sauvegarde et de récupération.

Sous le capot

  • Le noyau Linux 2.6.35 inclut des mises à jour pour une meilleure prise en charge du multitouche (multitouch des pavés tactiles), des correctifs d'ALSA pour la prise en charge des microphones avec plusieurs pilotes audio et une meilleure sécurité pour les processeurs ARM ;
  • BTRFS peut être choisi manuellement dans le partitionneur pour formater la partition d'Ubuntu avec ce système de fichiers, tant que le dossier /boot se trouve dans un autre système de fichiers ;
  • Les architectures SPARC et IA-64 (Itanium) ne sont plus soutenues, suite à une décision de l'Ubuntu Tech Board.
Logiciel en version de développement \\Ubuntu 10.10 est toujours en version de développement. Elle est destinée à un public averti, particulièrement des développeurs, des traducteurs, des testeurs et toute autre personne sachant bien se débrouiller avec Ubuntu. N'installez pas cette version de développement dans vos machines de production.
  • Nouvelle installation :
    Téléchargez le CD-ROM d'installation d'Ubuntu 10.10 en version bêta dans le serveur de téléchargements d'Ubuntu

  • Mise à niveau :
    La mise à niveau vers Ubuntu 10.10 Beta peut être réalisée en ligne depuis une installation à jour d'Ubuntu 10.04 LTS. Pour ce faire, dans un terminal, exécutez la commande suivante :
    gksudo "update-manager --devel-release"
  • maverick.1285678282.txt.gz
  • Dernière modification: Le 18/04/2011, 14:38
  • (modification externe)