Ceci est une ancienne révision du document !



Points de restauration pour un système Linux

  • Tout système Linux basé sur Debian, donc Ubuntu, Kubuntu, Xubuntu, Édubuntu, etc.
  • Testé sous Kubuntu 9.10 32 bits.
Les présentes procédures sont en reconstruction. Si vous n'être pas un utilisateur avancé et que vous ne connaissez pas les implications des commandes utilisées ici, pour le moment abstenez-vous de les utiliser et revenez dans un ou deux mois !

Pour des questions de sécurité ou d'intégrité d'un système ou de confort d'utilisation, avant toute installation ou désinstallation de logiciel dans votre distribution Linux ou du plantage récurant du système ou d'un logiciel en particulier, il est parfois souhaitable de pouvoir revenir en arrière sur nos actions.

Pour ce faire, il y a le concept de Point de Restauration. Il est question ici de conserver un certain nombre de paramètres concernant, soit les paramètres et les données des paquets logiciels et les modules et dépendances qui sont installés dans l'ordinateur, soit des versions des données personnelles, vos textes, photos, etc., soit tout cela et les paquets logiciel eux même, soit une migration d'une version à une autre, etc.

Pour le moment, il n'existe pas de solution unique et simple !

Pour pallier temporairement à ce manque, vous trouverez dans le présent tutoriel, plusieurs sections qui répondent à des cas, à des besoins spécifiques, soit des besoins de sécurité, soit de simplicité, d'automatisation, etc. Mais elles touchent toutes des variantes du concept de Point de Restauration.

La dernière solution proposée se veux une synthèse de toutes les sections et c'est elle qui donne les résultats qui se rapprochent le plus de l'équivalent de ce que l'on retrouve sous MS-Windows. Mais il y a des inconvénients de tailles :

  1. Ce ne sont pas des procédures simples !
  2. C'est gourmand en espace de disque dur !
  3. Dans un sens comme dans l'autre (créer un point ou le restaurer) c'est une procédure longue !
  4. Les erreurs graves ou irréversibles sont faciles à faire, si vous n'être pas concentré quand vous exécute les étapes !
Prenez les temps de lire la sous-section « Introduction » d'une section principale afin de bien comprendre pour quel cas de figure est faite cette section !

Introduction

Quand vous vous apprêtez à utiliser une nouvelle classe de logiciels, par exemple des logiciels de montage vidéo ou de retouche photo ou pour l'essai de nouveau jeu. Dans ces cas, vous allez probablement installer plusieurs logiciels et modules nouveaux dans votre système, pour n'en utiliser au final qu’un ou deux. Il vous sera alors très difficile de retenir tous les ajouts des logiciels et les dépendances qui auront été installés pendant votre processus d'évaluation des logiciels.

installés par paquets (la méthode ne fonctionne pas si les logiciels sont installés différemment)

Je ne suis pas sûr de bien comprendre !

La commande « dpkg –clear-selections » marque tous les paquets pour la désinstallation, qu'ils soient installés manuellement ou non et qu'il provienne d'un dépôt ou non.

Je viens de vérifier avec le paquet « googleearth » qui provient du deb « googleearth_5.1.3533.1731+0.5.6-1_i386.deb » de mon dossier « /home/rene », il ne provient donc pas d'un dépôt !

Alors, lors de l'exécution de la commande « dpkg –clear-selections », il sera sélectionné pour la désinstallation, mais comme il fait partie de la liste des paquets a installer, comme le paquet est installé et qu'il fait partie des paquets à installer, rien ne bougera pour ce paquet !

À l'inverse, si un logiciel est ajouté par un fichier téléchargé manuellement et installé manuellement, lors de l'exécution de la commande « dpkg –clear-selections », il sera sélectionné pour la désinstallation et comme il n'est pas dans la liste du point de restauration, lors de l'exécution de la commande « sudo apt-get dselect-upgrade », il sera bel et bien désinstallé !

Si je ne me trompe pas, s'il vous plaît effacez les présentes notes !

Si je me trompe, précisez-moi où et pourquoi !

Merci !

Il y à la méthode via l'historique de votre gestionnaire de paquets (Synaptic ou KPackagekit…), il est possible de savoir quels paquets ont été installés récemment, mais il est difficile de les désinstaller rapidement en étant sûr que d'autres paquets ne sont pas surprimes par erreur via le jeu des dépendances, c'est pourquoi nous privilégierons la méthode qui suit.

Voici une méthode simple et très rapide pour sauvegarder sa liste de paquets, et la restaurer, si besoin :

  • Téléchargement des listes des sources des paquets disponibles.
  • Téléchargement décompression et installation des mises à jour des paquets.
  • Enregistrement de la liste des paquets installés comme point de restauration.
  • Installer et tester le ou les logiciels.
  • Si vous gardez le ou les logiciels installer, vous arrêtez ici, il n'y a rien d'autre a faire.
  • Sinon, vous notez le nom du logiciel ou des logiciels que vous souhaitez garder.
  • Marquage de tous les paquets pour la désinstallation.
  • Marquage de tous les paquets à installer avec la liste des paquets installés comme point de restauration.
  • Application des modifications effectuer sur la liste des paquets qui ont été marqués.
  • Réinstaller que le ou les logiciels retenus.

Dans cette section, nous vous proposons :

Prérequis

  • Rien, sauf les droits d'administration du superutilisateur (root), car un système Linux de base a tout ce qu'il faut !

Dans une console

Création d'un point de restauration

Procédez à la mise à jour du système Linux avec les commandes suivantes :

sudo aptitude update
# Téléchargement des listes des sources des paquets disponibles.
sudo aptitude safe-upgrade
# Téléchargement décompression et installation des mises à jour des paquets.

Enregistrement de la liste des paquets installés comme point de restauration avec la commande suivante (dans le nom du fichier texte, vous remplacez "Date" par la date du jour) :

dpkg --get-selections > PointDeRestauration-Date.txt
# Enregistrement dans le fichier texte "PointDeRestauration-Date.txt" de la liste des paquets déjà installés.

Installer et tester le ou les logiciels.

Restauration d'un point

Si vous gardez le ou les logiciels installer, vous arrêtez ici, il n'y a rien d'autre a faire, votre système est propre !

Sinon, vous notez le nom du logiciel ou des logiciels que vous souhaitez garder.

Pour revenir à un point de restauration précédemment créé (dans le nom du fichier texte, vous remplacez "Date" par la date du jour du point de restauration que vous souhaitez récupérer) :

dpkg --clear-selections
# Marquage de tous les paquets pour la désinstallation.
dpkg --set-selections < PointDeRestauration-Date.txt
# Marquage de tous les paquets à installer avec le contenu du fichier texte "PointDeRestauration-Date.txt".
sudo apt-get dselect-upgrade
# Application des modifications effectuer sur la liste des paquets qui ont été marqués.

Réinstaller le ou les logiciels retenus.

Voilà, vous avez gardé votre système propre !

Avec un Script bash

Algorithme

Ce script est une automatisation des commandes précédentes en deux étapes, a exécuté dans une console.

Il vérifie l'existence d'un dossier nommé « PointDeRestauration » à la racine du dossier de l'utilisateur.

- S'il n'existe pas, le dossier est créé.

- S'il existe, on passe à la prochaine action.

On vous propose les actions suivantes :

1) Créer un point de restauration.

2) Restaurer un point.

3) Quitter.

Taper le numéro de l'action que vous souhaitez ou CTRL-C pour quitter ce script :

Dans le cas 1, un point de restauration est créé dans le dossier « PointDeRestauration » portant comme nom la date du jour.

Dans le cas 2, La liste des points de restauration du dossier apparaît et on vous demande d'entrer la date du point de restauration. Vous entrez au clavier la date au format AAMMJJ du fichier souhaité.

Dans le cas 3, le script se termine.

Si vous tapez CTRL-C, le script s'arrête.

Créer et utiliser le script

Créer le script avec la commande suivante dans une console :

- Sous Kubuntu :

sudo kate ~/PointDeRestauration.sh

- Sous Ubuntu :

sudo gedit ~/PointDeRestauration.sh

Copier le contenu qui suit dans l'éditeur de texte et enregistrer le fichier, puis quitter l'éditeur de texte.

#!/bin/bash
nomDossier=~/PointDeRestauration/
clear
mkdir -p $nomDossier
echo ""
echo "1) Créer un point de restauration."
echo ""
echo "2) Restaurer un point."
echo ""
echo "3) Quitter."
echo ""
echo "Taper le numéro de l'action que vous souhaitez ou CTRL-C pour quitter ce script : "
echo ""
read touche1

case "$touche1" in
1)
    point=$(date +%F)
    if dpkg --get-selections > $nomDossier/$point; then
        echo "Le point de restauration « $point » a est créé avec succès !"
    else
        echo "La création du point de restauration a échoué !"
    fi
    ;;
2)
    echo "Taper la date « exacte », parmis les points de restaurations les suivants : "
    echo
    cd $nomDossier
    ls
    read point
    if [ -f $nomDossier/$point ]; then
        sudo dpkg --clear-selections
        if sudo dpkg --set-selections < $nomDossier/$point; then
            echo "Votre système a été restauré en date du « $point » avec succès !"
        else
            echo "La restauration a échoué !"
        fi
    else
        echo "Le fichier pour la date de restauration « $point » n'existe pas !"
    fi
    ;;
3)
    echo "Fin du script sans exécuter de commande !"
    ;;
esac
echo ""

Donner les doit d'exécution au nouveau fichier avec la commande suivante dans une console :

chmod +x PointDeRestauration.sh 

Pour exécuter ce script dans une console avec la commande suivante et suivez les instructions :

./PointDeRestauration.sh

Avec un logiciel en mode graphique

Introduction

Les paramètres d'un utilisateur peut-être définit comme suit : Ensemble des configurations des logiciels installés et de leurs données de bases. Par exemple, tous les paramètres de configuration du bureau et des préférences de l'utilisateur, cela inclus, les paramètres de la souris, les couleurs du bureau, le font d'écran sélectionné, les préférences pour le sauve écran, etc. Toutes ces informations sont enregistrées dans de multiples endroits et fichiers et la sauvegarde de ces informations est laborieuse et fastidieuse !

Ici, vous trouverez des méthodes pour corriger la situation. Elles consistent à créer des archives compressées contenant tous les fichiers de paramètres et de configuration et les données de base des logiciels utilisés et les méthodes permettant leur restauration.

Il est recommandé de procéder périodiquement à cette sauvegarde en plus de le faire avant de procéder à des changements sur ces paramètres et configurations !

Dans cette section, nous vous proposons :

Prérequis

  • Rien, sauf les droits d'administration du superutilisateur (root), car un système Linux de base a tout ce qu'il faut !

Dans une console

Création d'un point de restauration

Lancer Konqueror ou Dolphin ou Nautilus.

Appuyer sur la touche F4 pour ouvrir une console

Je vous recommande de créer sur le périphérique de votre choix, un dossier qui contiendra tous les fichiers archives des utilisateurs de votre ordinateur.

Par exemple, si nous souhaitons utiliser le dossier courant de l'utilisateur rene, qui se nommerait ArchivesDesUtilisateurs, copiez la commande suivante dans la console :

mkdir /home/rene/ArchivesDesUtilisateurs

Pour créer une archive compressée de tous les paramètres de l'utilisateur rene, il faut archiver tous les dossiers cacher du Home de l'utilisateur vers le périphérique de votre choix, disons le dossier ArchivesDesUtilisateurs (prener soin de changer la partie date dans le nom de l'archive AA-MM-JJ).

Pour notre exemple la commande sera :

sudo 7z a /home/rene/ArchivesDesUtilisateurs/rene-AA-MM-JJ /home/rene/.*

Si votre mot de passe vous est demandé, entrer le mot de passe habituel pour l'utilisateur courant !

Si nous étions le 14 mai 2010 la même commande deviendrait la suivante :

sudo 7z a /home/rene/ArchivesDesUtilisateurs/rene-10-04-14 /home/rene/.*

Cela prendra quelques minutes, soyer patient !

Liens

Restauration d'un point

Cas numéro 1

Le cas d'une restauration dans l'ordinateur d'origine de la source de l'archive avec l'utilisateur rene des notre exemple de la création d'archive.

Pour décompresser l'archive en respectent l'arborescence des fichiers et l'extraits dans la même structure des dossier que la source originale, copier la commande suivante dans la console :

sudo 7z x /home/rene/ArchivesDesUtilisateurs/rene-10-04-14

Cela prendra quelques minutes, soyer patient !

Cas numéro 2

Le cas d'une restauration dans l'ordinateur d'origine de la source de l'archive, mais dans le home d'un autre utilisateur que celui d'origine, par exemple à la suite de la création de nouvel utilisateur pour lui donner une configuration standardisée, dison pour la nouvelle utilisatrice annie.

Nous devons nous déplacer dans le dossier racine du home d'annie, avec la commande suivante :

sudo cd /home/annie

Pour décompresser l'archive de rene sans respecter l'arborescence des fichiers et l'extraits dans le dossier du home d'annie, copier la commande suivante dans la console :

sudo 7z e /home/rene/ArchivesDesUtilisateurs/rene-10-04-14

La différence dans la commande est le paramètre e qui remplace le paramètre x !

Cela prendra quelques minutes, soyer patient !

Avec un Script bash

Avec un logiciel en mode graphique

Je suis unilingue francophone et cela m'empêche de suggérer aux équipes de développement et de production des distributions Linux qui sont principalement anglophones. Pourriez-vous leur suggérer à ma place, en mon nom ou en votre propre nom, de produire une interface graphique pour remplacer les présentes procédures ? Merci d'avance à tous ceux qui le feront !
Page
(Re)compiler un logiciel des dépôts
./play.it : installez vos jeux sans prise de tête
ACRED, une interface graphique à la conversion de paquets
Alien : convertir un paquet dans un autre format
Amanda
Anacron
Appimage
apt
apt-cache
Apt-move
APTonCD
Apturl : Installer un paquet en un clic depuis une page web
Areca Backup : logiciel simple et puissant de sauvegarde en local ou FTP
AutoMySQLBackup
Back In Time
Backup-manager : Un utilitaire simple et accessible de gestion de sauvegarde
Bacula : sauvegarder régulièrement son PC
Borg Backup : un outil de sauvegarde extrêmement simple mais puissant (et gérant la déduplication)
CamicriCube
Camicricube-server : installer des paquets et des mises à jour hors-ligne
Cas particuliers d'empaquetage
Checkinstall : Créer facilement un paquet debian (*.deb) à partir des sources
Client Nextcloud
Clonezilla
Commande “dd”
Comment ajouter des paquets ou mettre à jour Ubuntu avec apt-offline ?
Comment appliquer un *.debdiff à un paquet
Comment créer des paquets ?
Comment créer un dépôt de paquets
Comment demander l'inclusion d'un nouveau paquet dans Ubuntu ?
Comment mettre en place un dépôt local ?
Comment modifier les sources de logiciels ?
Comment sauvegarder son dossier utilisateur
Comment supprimer un paquet ?
Conduit
Configuration de cvsweb
Création d'un paquet deb à partir d'une archive
Créer un méta-paquet
ddrescue
Dropbox
duplicity, un utilitaire de sauvegarde en ligne de commande
Flatpak, un format de paquets universel
Format Snap
FreeFileSync
FullSync : Synchroniser en toute simplicité
Gestion avancée des paquets
Gestionnaire de paquets
GNOME Paquets
Grsync
HUBackup
hubiC
Installation d'un serveur ownCloud
installation paquet
Installer un logiciel ou une bibliothèque par compilation
Keryx : installer des paquets et des mises à jour hors ligne
Le fichier « sources.list »
Le gestionnaire de mises à jour
Le stockage nuagique avec MEGA
Les dépôts personnels de paquets logiciels ou Personal Package Archives (PPA)
Nextcloud
NixNote (Nevernote) : synchronisez vos notes Evernote
OSCAR : Installation, administration et utilisation de cluster
ownCloud : stockage libre
P-Builder, ou comment bien construire des paquets
Partclone
Partimage
Points de restauration pour un système GNU/Linux
Problèmes avec les gestionnaires de paquets
Qu'est-ce que dcfldd ?
Questions fréquemment posées sur #ubuntu-fr à propos de la gestion des paquets
RAID logiciel avec mdadm
rdiff-backup : Solution de sauvegarde incrémentielle
Remastersys : sauvegarde et live CD de votre système
Respin : sauvegarde et live CD de votre système
rsnapshot
rsync
Récupération et restauration de données
Réinstaller son Ubuntu à l'identique
Réparer Ubuntu en cas de plantage majeur
Sauvegarde avec Disk Archive (DAR)
Sauvegarde d'une partition avec Partimage
Sauvegarde et restauration de la liste des paquets installés pour restauration, duplication ou migration
Sauvegarder "/home" avec Grsync
Sauvegarder "/home" avec rsync
Sauvegarder automatiquement ses bases de données MySQL
Sauvegarder un ou des sites internet via FTP et leurs bases de données MySQL
Sauvegarder Windows
Sauvegardes sur bandes magnétiques avec Dump
SBackup
Scripts de mise à jour sans internet
Se faire un espace de sauvegarde sécurité sur son serveur en ligne
Serveur apt-cacher
Serveur de sauvegarde automatique : BackupPC
Serveur de synchronisation avec rsync
Serveur Nextcloud
SparkleShare
SpiderOak
Synkron, synchroniser facilement ses fichiers
Timeshift
Tutoriel : installer une application avec Flatpak
Tutoriel : installer une application avec Flatpak
Utilisation de debfoster
Utiliser Dropbox sous Ubuntu
Utilitaire de sauvegarde Déjà Dup
VRMS
Weex
WPUT
Xautolock
Y PPA MANAGER
zsync

Contributeurs : L'ami René (L'auteur), YannUbuntu.

  • points_de_restauration_pour_un_systeme_linux.1271394718.txt.gz
  • Dernière modification: Le 18/04/2011, 14:55
  • (modification externe)