Contenu | Rechercher | Menus

sK1

sK1 est un logiciel libre de dessin vectoriel. Il offre des fonctionnalités similaires aux logiciels commerciaux Adobe Illustrator, CorelDRAW ou à un autre logiciel libre, Inkscape. C'est un fork actif de Sketch, devenu Skencil, dont le développement est arrêté.

sK1 se distingue par un objectif de produire des fichiers de sortie PostScript ou PDF « prêt pour prépresse ». Parmi d'autres particularités, il :

  • Supporte l'espace colorimétrique de quadrichromie (CMJN) (CMYK en anglais)
  • Supporte le CMJN dans le PostScript
  • Importe/exporte les fichiers .cdr (CorelDRAW) aux formats 7 à X3, ainsi qu'une variété d'autres formats graphiques, de même que le DXF.

Bien qu'il paraisse utilisable, sK1 est toujours en développement. Il n'est disponible pour l'instant qu'en anglais.

Pré-requis

Installation

Pour installer ce logiciel, il suffit d'installer les paquets disponibles pour votre version d'Ubuntu et votre architecture depuis le le site officiel.

Utilisation

Lancez l'application via le tableau de bord (Unity) ou via le terminal (toutes versions d'Ubuntu) avec la commande suivante :

sk1

Sauvegarde de fichiers

Par défaut, il n'y a pas de menu déroulant pour choisir l'extension du format de sauvegarde. Si vous souhaitez enregistrer en « .cdr », il suffit de remplacer l'extension par défaut par cette dernière, ensuite, vous pourrez ouvrir votre fichier avec CorelDraw.

Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer ses paquets. Selon la méthode choisie, le configuration globale de l'application est conservée ou supprimée. Les journaux du système, et les fichiers de préférence des utilisateurs dans leurs dossiers personnels sont toujours conservés.

Voir aussi


Contributeur principal : Gemnoc.



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0