Contenu | Rechercher | Menus

Personnalisation de GNOME

Le sommaire de l'article a bien du mal à gérer tous ces niveaux de sous-titres ! Pour trouver ce que vous cherchez, n'hésitez pas à faire Ctrl+F dans votre navigateur !

Session par défaut

Gnome Shell sans aucune personnalisation
L'interface par défaut de Gnome Shell
(minimaliste ! quelques personnalisations seraient les bienvenues)
Pour des raisons de simplicité, cette description de GNOME Shell est garantie valable pour les versions à partir d'Ubuntu 17.04 seulement.
Les versions plus anciennes encore en circulation présentent souvent les différences notables suivantes :
  • Les notifications sont en bas de l'écran (raccourci : Super+M).
  • Les contrôles de lecture multimédia ne sont pas dans le menu de l'horloge.
  • Les extensions disponibles ne sont pas forcément les mêmes.

Les différences introduites par la session "Ubuntu" proposée à partir d'Ubuntu 17.10 seront indiquées explicitement si besoin dans l'article.

Interface de base : vocabulaire

Barre supérieure

La barre supérieure (topbar) se trouve en haut de l'écran. Par défaut, elle contient :

  • Le bouton "Activités" ;
  • L'appmenu de l'application active (aussi appelé "menu de l'application" dans certaines interfaces en français) ;
  • Le menu de l'horloge ; Dans ce menu se trouvent :
    • Les horloges ;
    • Les notifications ;
    • Les contrôles musicaux (lecture/pause/suivant/précédent), avec affichage du titre et de la pochette du morceau ;
    • Le calendrier ;
  • Optionnellement, si plusieurs dispositions de clavier sont installées, le menu "Disposition du clavier" ;
  • Optionnellement, si des options d'accessibilité sont actives, le menu "Accessibilité" ;
  • Le menu Système, qui contient :
    • Les contrôles du son (entrées/sorties) ;
    • Les contrôles de la luminosité (et de la chaleur de la lumière à partir de Gnome 3.24) ;
    • Les connexions internet (WiFi, filaire) ;
    • Les connexions Bluetooth ;
    • La charge de batterie (ordinateurs portables et tablettes) ;
    • La gestion de la session (Fermer la session ; Paramètres du compte) ;
    • Des boutons ronds qui permettent :
      • Accès aux paramètres système ;
      • Verrouiller la session ;
      • Éteindre (ou redémarrer l'ordinateur) ;

Le bureau

Versions 17.04 et antérieures

Le bureau ne contient pas d'icônes par défaut.

Dans le coin inférieur gauche, rien n'est visible, mais quelques applications mal intégrées à GNOME (Steam, Skype, Discord, Kazam, etc.), font parfois apparaître une icône de statut dans un discret "tiroir" dépliable par survol.

Versions 17.10 et postérieures

Le bureau contient l'icône de la corbeille.

La vue des activités

En pressant la touche Super, ou Alt+F1, ou en déplaçant (sans cliquer !) la souris dans le coin supérieur gauche (on parle de coin actif), ou en cliquant sur "Activités", on ouvre la vue des Activités (overview) :

  • En haut, une entrée de recherche (active dès que la vue Activités est ouverte) ;
  • À gauche, les miniatures des espaces de travail. Par défaut, ils se créent dynamiquement (de manière à ce qu'il n'y ait toujours qu'un seul espace sans fenêtre) ;
  • Au centre, les fenêtres ouvertes sont visibles sous forme miniature et peuvent être déplacées vers un autre espace de travail ou fermées ;

Le dash

À gauche de la vue des activités se trouve le dash, où se trouvent les applications favorites ;

En bas du dash, un bouton permet d'accéder à la vue applications.

Versions 17.10 et postérieures

Le dash est modifié pour les utilisateurs d'Ubuntu : il est étendu aux bords de l'écran, et est visible même hors de la vue des activités. On parle alors de dock, paramétrable depuis les paramètres système.

La vue activités avec 4 fenêtres ouvertes La vue applications
La vue activités La vue applications

La vue applications peut être organisée avec des appfolders, sortes de dossiers regroupant des applications similaires dont l'accès direct est peu courant (Utilitaires, Jeux, etc.).

Autres

Cette interface par défaut peut être paramétrée avec les outils suivants, ou enrichie avec des extensions codées en Javascript (paragraphe dédié, page dédiée) et disponibles via la logithèque, ou en ligne sur un site officiel.

La personnalisation des applications de GNOME est relativement indépendante de GNOME Shell lui-même. Les applications pensées pour GNOME Shell se reconnaissent généralement car les fonctionnalités essentielles sont réunies avec les boutons de fenêtre au sein d'une headerbar (c'est la dénomination de la documentation GTK+ 3, ne pas traduire).
Les fonctionnalités secondaires sont généralement dans un menu-sandwich sur la droite de l'headerbar, les fonctionnalités relatives à l'application (préférences, nouvelle fenêtre, aide, raccourcis claviers, à propos, quitter) sont généralement dans l'appmenu qui se trouve par défaut dans la barre supérieure.

Utilitaires pour personnaliser GNOME Shell

Les paramètres système

En passant par les paramètres système, on peut personnaliser plusieurs aspects intéressants :

  • À partir d'Ubuntu 17.10, les paramètres du dock Ubuntu se trouvent dans les paramètres système.
  • Le fond d'écran (mais seuls les fonds d'écrans du système et les images du dossier ~/Images sont proposées)
  • Les comptes en lignes permettent par exemple de synchroniser son compte Google ou OwnCloud avec GNOME, pour que vos documents situés dans le cloud apparaissent dans Nautilus.
  • Les notifications : régler quelles applications ont le droit d'en envoyer.
  • Pays et langue concerne les sources de saisie (disposition clavier).
  • "Rechercher" permet de configurer ce que cherche l'entrée de recherche de la vue activités, et avec quelle priorité.
en plus des applications, on peut rechercher des fichiers, documents, photos, musiques, notes, logiciels de la logithèque, contacts, caractères Unicode, météo, etc. par exemple on peut aussi taper un calcul, et la calculatrice le résout.
Surtout, on peut configurer dans quel ordre de priorité cela s'effectue : GNOME Shell recherche-t-il d'abord les fichiers puis les contacts puis les logiciels dans les dépôts ? Ou bien d'abord les photos puis les musiques ? etc.
  • Le son : on peut choisir des thèmes d'événements sonores.

Outil de personnalisation GNOME

Beaucoup de manipulations peuvent se faire avec l'outil de personnalisation (article dédié). En anglais, cet outil se nomme "GNOME Tweak Tool". Depuis Ubuntu 17.10, on trouvera plutôt les dénominations "GNOME Tweaks" (en anglais) et "Ajustements" (en français).

Cet utilitaire n'est pas présent par défaut, il faut l'installer depuis la logithèque.

On ne parlera ici que des catégories les plus intéressantes :

Apparence

Permet de changer de thème d'icônes, de thème GTK+, de thème de curseur. Pour changer le thème de Gnome Shell lui-même (barre supérieure, dash, menus de la barre supérieure, etc.), il faut activer l'extension "User Theme" (voir plus loin) puis installer un thème Gnome Shell.

Désactiver les animations permet de fluidifier la navigation et la recherche si votre ordinateur est peu performant.

Barre Supérieure

Possibilité de régler ce qui apparaît dans le bouton de l'horloge (date, secondes, etc.). Possibilité de choisir si le menu de l'application (appmenu) doit apparaître dans la barre supérieure ou plutôt dans le coin de la fenêtre concernée.

Bureau

Activer les icônes sur le bureau (et en ajouter quelques unes comme la corbeille).

Choix et paramétrage du fond d'écran et de l'écran de verrouillage.

Clavier et souris

Paramètres de clic pour le pavé tactile, d'accélération de la souris, coller avec le clic du milieu, etc.

Extensions

Activer, désactiver, ou paramétrer les extensions (voir la partie de l'article à propos aux extensions et la page dédiée).

Fenêtres

Divers paramètres de gestion des fenêtres (action des clics et des touches spéciales, activation des boutons de fenêtres "minimiser" et "maximiser", etc.). Mise à l'échelle de l'interface pour écrans à haute densité de pixels.

Polices

Nom, taille et optimisation des polices pour les titres, les documents, les interfaces, etc.


Éditeur DConf

Certains paramètres avancés doivent être modifiés avec l'éditeur DConf. Pour rappel, DConf permet de modifier des paramètres en ligne de commande (commande "gsettings"), mais aussi un éditeur graphique est disponible (la manipulation graphique ne sera détaillée que pour la première manipulation).

Passer les boutons de contrôle des fenêtres de droite à gauche

Ce paramètre est proposé par l'outil de personnalisation à partir de sa version 3.26 (Ubuntu 17.10).

Aller dans org → gnome → desktop → wm → preferences → button-layout, et mettre par exemple "close,minimize,maximize:appmenu", où ":" est le corps de la barre de titre (les boutons se placent donc par rapport à lui). Ici, "appmenu" désigne le menu qui s'affiche normalement dans la barre supérieure, mais on a vu que l'Outil de personnalisation GNOME propose un réglage pour que ce menu s'affiche dans l'headerbar de la fenêtre, il est donc préférable qu'une position par défaut soit renseignée pour cet élément.

La commande suivante est équivalente :

gsettings set org.gnome.desktop.wm.preferences button-layout "close,minimize,maximize:appmenu"

Pour rétablir la valeur par défaut :

gsettings set org.gnome.desktop.wm.preferences button-layout "appmenu:close"
Si les boutons ne sont pas tous là par défaut, c'est que les fenêtres se maximisent par "drag-and-drop" sur la barre supérieure, et retirer ces boutons permet de réduire davantage la taille des fenêtres ! En effet, les composants des headerbars se rétractent généralement très mal, et gênent parfois le tiling sur les cotés de l'écran (pour les petits écrans).
Réactiver le coin actif (17.10)
gsettings set org.gnome.shell enable-hot-corners true
Afficher les chemins de répertoire en mode texte dans Nautilus
gsettings set org.gnome.nautilus.preferences always-use-location-entry true
Cacher l'affichage des chemins de répertoire en mode texte dans Nautilus
gsettings set org.gnome.nautilus.preferences always-use-location-entry false
Toujours donner le focus aux applications nouvellement lancées
gsettings set org.gnome.desktop.wm.preferences auto-raise true
Afficher les icônes dans les menus
gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.xsettings overrides "{'Gtk/ButtonImages': <1>, 'Gtk/MenuImages': <1>}"


Autres

Diaporama de fond d'écran

Pour un diaporama de fond d'écran, voir ce tutoriel.

Gestion de la vue applications

Les éditeurs de menus classiques sont déconseillés car inadaptés.

Pour faire disparaître une application superflue de la vue applications, il faut copier son raccourci-lanceur (fichier .desktop) qui se trouve dans /usr/share/applications vers ~/.local/share/applications, puis d'éditer cette copie pour y ajouter la ligne

NoDisplay=true

Pour organiser la vue applications, il existe des appfolders, permettant par exemple de réunir ensemble tous les utilitaires, ou tous les jeux, etc. afin d'alléger la quantité d'applications affichée quand on lance la vue applications.

Exemple avec un appfolder "Navigateurs"
Exemple avec un appfolder "Navigateurs"

Des utilitaires ou des scripts permettent de gérer les appfolders, mais la logithèque Gnome est le moyen recommandé pour en créer ou en modifier. (onglet "installés", il faut se mettre en mode sélection pour que l'option apparaisse)

Extensions

Le site officiel de GNOME recense l'immense majorité des extensions existantes. Page dédiée : Extensions GNOME Shell.

GNOME Shell peut être complété avec des extensions bien utiles écrites en JavaScript. Ces extensions vous permettent d'ajouter/supprimer/modifier des fonctionnalités de l'interface : barre de tâches, dock, gestionnaire de presse-papiers, menus pour les emplacements favoris ou les applications, etc.

Si vous envisagez de faire de GNOME Shell votre environnement principal, alors il est plus que recommandé d'y jeter un coup d’œil.

Installer des extensions

La SEULE source d'installation recommandée par les développeurs de Gnome Shell est le site officiel extensions.gnome.org : un vaste catalogue d'extension y est disponible (ci-contre), vous pouvez également y constater quelles sont les extensions les plus populaires, et y accéder à la liste des extensions présentes sur votre système (onglet "Installed Extensions").

Grâce à de petits interrupteurs, on peut installer, mettre à jour, activer ou désactiver les extensions proposées directement depuis le site (compatible avec les navigateurs Epiphany (Gnome Web), Firefox, et aussi Chromium/Vivaldi/Chrome si ils disposent de l'extension pour navigateur appropriée).

Pensez à y rechercher des extensions compatibles avec votre version de GNOME Shell grâce aux paramètres de recherche du site.

Le but du site officiel extensions.gnome.org est de proposer des extensions dont le code a été vérifié : les extensions proposées présentent donc rarement des bugs majeurs, et sont normalement dignes de confiance.

Avec la logithèque GNOME (Logiciels, qui est la logithèque par défaut sur certaines versions d'Ubuntu), il est possible d'installer des extensions en provenance du site officiel extensions.gnome.org sans avoir à utiliser un navigateur.

Exemples d'utilisation des extensions

Ces exemples ne sont pas tous avec Ubuntu, mais ça n'a aucune importance dans ce contexte. Les thèmes changent peu car le but est juste de montrer les extensions.
Exemples
Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 (menu horloge ouvert)
Exemple 1
(interface à la Windows)
Exemple 2
(dock vertical)
Exemple 3
(dock ; avec menu horloge ouvert)
Thème du Shell : aucun
(utilisation d'Activities Configurator)
Thème GTK+ (fenêtres) : Vertex-Dark
Thème d'icônes : Obsidian
Extensions :
- Dash to Panel
- Activities Configurator
- Places status indicator
- Lock Keys Indicator
- Clipboard Indicator
- Caffeine
Thème du Shell : aucun
(utilisation d'Activities Configurator)
Thème GTK+ (fenêtres) : Vertex-Dark
Thème d'icônes : Obsidian
Extensions :
- Pixel Saver
- Dash to Dock
- Activities Configurator
- Places status indicator
- Clipboard Indicator
- Caffeine
- etc.
Thème du Shell : Vertex
Thème GTK+ (fenêtres) : Vertex-Dark
Thème d'icônes : Obsidian
Extensions :
- User Theme
- Dash to Dock
- Places status indicator
- Lock Keys Indicator
- Clipboard Indicator
- Emoji Selector
- Caffeine
- etc.

Thèmes

Les thèmes se règlent tous dans la partie "Apparence" de Gnome Tweak Tool (l'outil de personnalisation).

L'installation diffère selon le mode de distribution des développeurs des thèmes. Vous pouvez choisir de n'utiliser le thème que pour les applications GTK+, ou bien vous pouvez également l'appliquer au Shell lui-même (barre supérieure, dash, menu horloge, menu système, etc.) en activant l'extension User Theme.

Thèmes réputés

  • Vertex et ses variantes Vertex-Light et Vertex-Dark
  • Adapta
  • Numix et ses variantes
  • Ambiance et Radiance
  • Gnome-OS-X-II
  • Arc et ses variantes Arc-Dark et Arc-Darker

Les thèmes sont supposés se trouver dans ~/.local/share/themes ou dans /usr/share/themes (pour tous les utilisateurs).

Thèmes d'icônes

Il ne faut pas sous-estimer l'impact esthétique d'un thème d'icônes.

Exemples :

  • Obsidian
  • Humanity
  • Numix
  • Breeze

Les thèmes d'icônes sont supposés se trouver dans ~/.local/share/icons ou dans /usr/share/icons (pour tous les utilisateurs).

Nautilus (Fichiers)

Préférences générales de Nautilus

Les préférences de Nautilus sont disponibles dans l'appmenu de Nautilus. On peut notamment :

  • Trier les dossiers avant les fichiers
  • Autoriser le dépliage des dossiers dans la vue en liste
  • Simple ou double clic pour ouvrir les éléments
  • Afficher dans le menu du clic droit la fonction pour créer des liens symboliques.
  • Comportement avec les fichiers texte exécutable
  • Afficher dans le menu du clic droit la fonction pour supprimer sans passer par la corbeille
  • Extraire ou non les archives à l'ouverture (déconseillé pour raisons de sécurité)
  • Choisir les colonnes visibles pour la vue en listes
  • Paramétrer de la recherche de fichiers
  • Paramétrer des vignettes (aperçu) des fichiers

Cacher des fichiers

Pour cacher vos fichiers ou vos dossiers, placez un point devant le nom du fichier (ou du dossier) en le renommant. Autre technique ne nécessitant pas de renommer : créez un document vierge et écrivez-y le nom du ou des fichiers à cacher en allant à la ligne à chaque fois, et l'enregistrer en le nommant .hidden. Pour plus d'informations sur les éléments cachés, consulter la page dédiée.

Ajouter des entrées "Nouveau document" au menu clic droit

Tous les fichiers présents dans ~/Modèles seront présents dans le sous-menu "Nouveau document" du clic-droit dans Nautilus. Il est possible de faire des sous-dossiers dans ~/Modèles afin de faire des sous menus imbriqués.

Voir ce tutoriel pour plus de détails.

Ajouter des scripts personnalisés au menu contextuel

GNOME Classique (session alternative de Gnome Shell)

Pour ceux qui le souhaiteraient, GNOME Shell propose une session "GNOME classique".

Si cette session n'est pas disponible chez vous malgré la présence de GNOME Shell sur votre système, installez le paquet gnome-shell-extensions et redémarrez : votre gestionnaire de connexion

Il s'agit de l'environnement GNOME Shell avec des extensions pré-activées (et non désactivables), et où des paramètres particuliers sont activés :

  • Pas de bouton "Activités" (le coin actif et la touche Super permettent toujours d'accéder à la vue activités si besoin) ;
  • Une barre de tâches en bas ;
  • Dans la barre supérieure, l'horloge n'est plus au milieu mais à droite ;
  • Un menu "Applications" et un menu "Emplacements" sont présents dans la barre supérieure ;
  • Le nombre d'espaces de travail est statique et fixé à 4 ;
  • Le thème du shell est blanc plutôt que noir !
Exemple d'interface GNOME Classique (avec Fedora 22)
Interface GNOME Classique non personnalisée (Fedora)

Le résultat est une interface assez semblable visuellement à Mate ou à "Gnome flashback", mais exploitant les technologies de GNOME, et notamment pour la personnalisation :

  • Les extensions GNOME Shell y sont pour la plupart fonctionnelles ;
  • Les outils pour paramétrer et personnaliser restent les mêmes ;
  • Les logiciels utilisés sont les mêmes ;

Session "Gnome Flashback"

Beaucoup de paramètres de la session "Gnome Flashback" sont configurables via l'Outil de Personnalisation GNOME. Notamment :

  • les thèmes (GTK+, icônes, curseurs, …) ;
  • le fond d'écran ;
  • les polices de caractères ;
  • les applications au démarrage ;
  • les options de saisie ;
  • etc.

Tableaux de bord

Les tableaux de bord, composés de lanceurs et d'applets, peuvent être modifiés en y faisant Alt + Super + clic-droit

Le menu principal qui n'est qu'un applet pour le tableau de bord et que vous pouvez personnaliser avec des utilitaires comme menulibre ou alacarte.

Thèmes

Pour appliquer des thèmes complet il faut donc une bonne combinaison des programmes suivants :

  • Le gestionnaire de fenêtres (metacity ou Compiz, selon la session demandée) chargé de l'affichage de toutes les fenêtres,
  • Le décorateur de fenêtre (metacity, emerald, …) qui se charge des contours et de la barre de titre,
  • Le moteur de rendu GTK (clearlooks, Murrine, …) qui défini les différents contrôles (boutons, menu,…) et leurs possibilités de personnalisation

Les thèmes de la communauté Ubuntu s'étoffent à chaque version, vous pouvez les essayer en installant les paquets : [FIXME ces thèmes sont anciens : fonctionnent-ils encore ? n'y a-t-il pas mieux ? :!:]

Thèmes légers permettant d'accélérer Ubuntu (voir optimisation ) :

Pour obtenir la liste de tous les thèmes dans les dépôts vous pouvez rechercher le mot-clé "thèmes" dans votre gestionnaire de paquets.

Vous pouvez aussi suivre le tutoriel pour :

65299-1.jpg 57352-1.jpg

Personnaliser le bureau

Changer de fond d'écran

Sur le fichier concerné, faire :

Clic droit → Définir comme papier peint

Pour un diaporama de fond d'écran, voir ce tutoriel

Les lanceurs

Les lanceurs permettent de lancer rapidement une application (souvent en tapant le début de son nom), mais ils permettent également de trouver des dossiers sur votre disque, etc.

On a actuellement :

  • Le lanceur d'application par défaut accessible via Alt+F2 qui permet seulement de lancer des applications
  • Gnome-do - Launcher plus récent que Gnome Launch Box, apparemment plus simple à utiliser et plus esthétique (à vérifier)
  • Launchy - Launchy est un lanceur simple et rapide fonctionnant aussi bien sous gnome que kde.
  • easystroke - lanceur d'applications via de simples mouvements de la souris (logiciel de mousegesture)
  • apwal - installable avec le paquet du même nom. Discret, paramétrable.

Ressources

Fonds d'écrans

Autres

Toutes ressources confondues



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0