Contenu | Rechercher | Menus

Unbound

Unbound permet de mettre en place un DNS local, il est une alternative plus simple à configurer que l'ancien Bind9 pour un LAN de petite taille.

Unbound peut être couplé avec DNSsec, qui vérifie l'intégrité des noms de domaine.

Pré-requis

  • Disposer des droits d'administration sur le serveur.
  • Disposer d'un réseau local.
  • Connaître les bases de TCP/IP.
  • Éventuellement disposer d'une connexion à Internet configurée et activée, pour faire les tests.

Installation

Installer le paquet unbound, disponible dans le dépôt principal.

Configuration Unbound

Dans cette configuration, Unbound va effectuer les requêtes DNS et mettre les réponses en mémoire cache pour les requêtes à venir.
Cette méthode permet de faire moins de requêtes DNS, et surtout gagner en temps de latence DNS.

Pour la configuration, il faut éditer en tant qu'administrateur un seul fichier /etc/unbound/unbound.conf

Les variables sont nombreuses et relativement bien expliquées en lignes de commentaires.

Voici un exemple de configuration, avec des résolutions de 3 machines du LAN : xbox, freeboxplayer et freebox

server:
verbosity: 1
 num-threads: 4                                                          #car cpu 4 coeurs
interface: 0.0.0.0
 do-ip4: yes
 do-udp: yes
 do-tcp: yes
 access-control: 192.168.0.0/24 allow                # j'autorise toutes les machines de mon LAN a interroger le dns
 chroot: ""                                                              #pas de chroot par défaut
 logfile: "/var/log/unbound.log"                       #ici un fichier est dédié aux logs
 use-syslog: no                                #log par défaut dans syslog
 hide-identity: yes                 #pas besoin d être verbeux ici
 hide-version: yes                   #pas besoin d être verbeux ici
 harden-glue: yes
 harden-dnssec-stripped: yes
 use-caps-for-id: yes                                     # on résout gOogLe.cOm et google.com de la même manière
 private-domain: "monvlan"     #a partir d'ici on définit son propre suffix dns de réseau local
 local-zone: "monvlan." static
 local-data: "freebox.monvlan. IN A 192.168.0.254"                                               #résolution sens nom -> adresse
 local-data: "freeboxplayer.monvlan. IN A 192.168.0.18"
 local-data: "xbox.monvlan. IN A 192.168.0.50"
 local-data-ptr: "192.168.0.50 xbox.monvlan"                                                 #résolution inverse : adresse -> nom
 local-data-ptr: "192.168.0.18 freeboxplayer.monvlan"
 local-data-ptr: "192.168.0.254 freebox.monvlan"
python:
remote-control:
forward-zone:
     name: "."
     forward-addr: 212.27.40.240  #serveur DNS de FAI
     forward-addr: 8.8.8.8  #serveur DNS de google
   
   

Pour utiliser les 13 serveurs racines d'internet, supprimer tout ce qu'il y a apres "forward-zone", et ajouter ceci :

root-hints: "/etc/unbound/root.hints"

La dernière version du fichier root.hints est a télécharger ici : ftp://FTP.INTERNIC.NET/domain/named.cache

Cela permet (entre autres) de court-circuiter les serveurs DNS de son FAI

Configuration DNSsec

Ajouter cette ligne au fichier de conf:

auto-trust-anchor-file: "/etc/unbound/root.key"

Le fichier root.key est fabriqué depuis a partir du fichier délivré par l'IANA disponible ici : https://data.iana.org/root-anchors/root-anchors.xml

Comment automatiser le téléchargement du fichier en question? Botzmeyer écrit: Un des intérêts de Unbound (et d'un résolveur DNS sur sa propre machine) est de pouvoir valider les réponses DNS avec DNSSEC (RFC 4033 et suivants). J'édite /etc/unbound/unbound.conf pour activer la validation. server: … dlv-anchor-file: "dlv.isc.org.key" trust-anchor-file: "itar-trusted-anchors"

Désinstallation

Pour supprimer cette application, il suffit de supprimer son paquet. Ne pas oublier de repositionner les DNS de son choix dans /etc/resolv.conf.

Voir aussi



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0