mpv

mpv est un lecteur multimédia avec une interface graphique volontairement très simple, sans menu, prévue pour être commandée à la souris, au clavier, voire en ligne de commande.

Il prend en charge la plupart des formats audios et vidéos, si les pilotes en sont bien installés.

Il s'agit d'un dérivé amélioré du lecteur en ligne de commande MPlayer.

Il existe un version avec un menu, gnome-mpv (désormais celluloid).

Pour installer mpv, il suffit d'installer le paquet mpv.

Si le fichier que vous souhaitez lire ne fonctionne pas (pas de son et/ou pas d'image), c'est sans doute que le codec correspondant n'est pas installé dans Ubuntu. Pour installer les codecs complémentaires :

sudo apt install ubuntu-restricted-extras

Interface graphique

Il n'y a pas de menu d'ouverture de fichier dans MPV, donc il y a 3 solutions pour lancer une vidéo :

  • Si MPV est associé comme lecteur prioritaire aux fichiers vidéo sur votre système, double-cliquer sur un fichier le lancera dans MPV. MPV est particulièrement bien adapté aux utilisateurs qui ont l'habitude de lancer leurs vidéos à partir d'une explorateur de fichier.
  • Si MPV n'est pas associé aux vidéo, on peut faire clic-droit sur un fichier vidéo → ouvrir avec une autre application → choisir MPV. Le fichier s'ouvre dans MPV.
  • On peut aussi lancer MPV sans fichier, puis déposer un fichier vidéo dessus par Drag & Drop (ce qui en lancera la lecture). Pour lancer MPV sans fichier, on peut :
    1. cliquer sur le lanceur MPV (n'existe pas dans toutes les versions d'Ubuntu)
    2. Taper en ligne de commande mpv –player-operation-mode=pseudo-gui

La fenêtre de mpv (en l'absence de média lu)

Une fois un fichier vidéo ouvert, il peut être contrôlé à la souris ou au clavier.

Les contrôles disponibles à la souris (des icônes en bas d'écran) apparaissent quand on bouge le pointeur de la souris.

  • Faire un clic-droit sur l'image du film permet de mettre en pause, puis de relancer la lecture.
  • Tourner la molette de la souris permet une avance ou un recul rapide de la vidéo.
  • Tourner la molette sur l'icône du volume change celui-ci.
  • Cliquer sur le bouton de fermeture de la fenêtre ferme MPV.
  • Cliquer sur l'icône des sous-titres permet d'alterner entre eux.
  • Cliquer sur l'icône des bandes sons permet d'alterner entre les langues disponibles.
  • Double-cliquer dans une zone quelconque de la fenêtre permet d'alterner entre plein écran et écran fenêtré.

Les contrôles disponibles au clavier peuvent également très simplement commander le logiciel. Certaines options (zoom, par exemple) ne sont d'ailleurs pas disponibles à la souris.

  • Espace pour faire pause (ou redémarrer la lecture).
  • Flèches droite ou gauche pour avancer ou reculer de 5 secondes (laisser appuyé pour se déplacer rapidement).
  • Flèches haut ou bas pour avancer ou reculer de 60 secondes.
  • s pour une capture de la vidéo.
  • Alt + ou Alt - changent le niveau de zoom.
  • Les touches / et * réduisent ou augmentent le volume sonore.
  • m pour couper le son.
  • Une liste des contrôles plus exhaustive se trouve dans le manuel de la commande (via man mpv).

Paramétrage de l'interface graphique

MPV est volontairement très sobre, mais on peut modifier le comportement ou l'interface graphique par défaut via le fichier de configuration mpv.conf.

Celui-ci se trouve dans /etc/mpv/. Vous pouvez le copier dans ~/.config/mpv/ et le modifier.

La liste des options (très longue) est disponible grâce à la commande mpv –list-options.

On peut utiliser ces options en les copiant dans mpv.conf (sans les 2 "-") et en leur donnant un valeur après le signe "=". Dès lors, mpv utilisera ces valeurs par défaut à chaque lancement.

Par exemple :

hwdec=vaapi
#
# le volume par défaut au lancement est égale à 10%
volume=10
#
# la grosse barre de progression du bas est supprimée dans certaines opérations (allège l'interface)
taskbar-progress=no
#
# l'avancement de la lecture de la vidéo sera sauvegardé, et en cas de nouveau lancement, la lecture reprendra au même endroit (sauf si la vidéo est terminée)
save-position-on-quit=yes

Autres clients graphiques

Ces clients graphiques sont d'autres interfaces à la version "ligne de commande" de MPV, et offrent un peu plus d'options (via un menu), tout en restant généralement assez épurées.

  • celluloid (qui s'appelait gnome-mpv sur la version 18.04) est parfaitement adapté aux bureaux GNOME ou Budgie. Il est une alternative très populaire à GNOME Vidéos, et propose de nombreuses fonctionnalités dans son interface épurée.

L'interface de Celluloid (montage photo pour montrer plusieurs menus à la fois)

Ligne de commande

Lecture de fichiers locaux

L'utilisation la plus simple en ligne de commande sera

mpv chemin/du/fichier

mpv se lance en ligne de commande, mais affiche évidemment la vidéo dans une fenêtre. Celle-ci se fermera à la fin de la lecture du fichier.

Voir la section Interface graphique pour plus de détails sur cette fenêtre.

Lecture de fichiers depuis internet

En réalité, plus que le chemin, on peut donner une adresse complète (suivant le protocole https://, smb://, etc.) et mpv propose un excellent support du script youtube-dl avec le préfixe ytdl:// (qui signifie en gros "récupère la vidéo via youtube-dl en lui donnant cette adresse https en argument").
Par exemple, pour lire la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=w-g04TLp0tg, on peut taper la commande suivante

mpv ytdl://www.youtube.com/watch?v=w-g04TLp0tg
Le fonctionnement des services de YouTube change en permanence, et ça exige une version de youtube-dl extrêmement à jour, ce qu'Ubuntu n'est pas nécessairement capable de fournir. Voir la page dédiée à youtube-dl.

Si une adresse web en https est fournie mais que ce n'est pas l'adresse d'un fichier vidéo (ce sera le cas de la plupart des pages web où est incrustée une vidéo), mpv essayera d'abord de télécharger depuis l'adresse donnée comme si c'était un fichier, et après un premier échec il interprétera l'adresse comme si elle commençait plutôt par ytdl et appelera donc youtube-dl pour essayer de récupérer une vidéo. Avec le même exemple :

mpv https://www.youtube.com/watch?v=w-g04TLp0tg
De nombreuses options existent pour les utilisateurs avancés. Pour un manuel d'aide complet (en anglais), voir la commande : man mpv

NVIDIA

Il est possible d'utiliser le moteur graphique de décompression vidéo pour soulager le processeur et limiter ainsi la consommation energétique. Cette manipulation permettra de décompresser matériellement les codec vidéo H264,H265 et VP9.

La prise en charge du codec VP9 est importante pour la lecture des vidéos en UHD-4K sur Youtube. Effectivement Google a abandonné le format mp4/H264 pour les résolutions supérieur au FullHD.

Il faut ajouter une ligne dans le fichier suivant:

 sudo nano ~/.config/mpv/mpv.conf 

Voici la ligne à ajouter:

 hwdec=cuda-copy 

Contributeurs : roschan, …

  • mpv.txt
  • Dernière modification: Le 26/02/2022, 12:31
  • par christophe c